Suite de la saga "Eléa à l'école"

Publié le par Pascale

Elea-papa.jpg

Merci à toutes pour vos commentaires et pistes d'exploration dans l'article précédent. J'ai tout lu, relu, réfléchi, cogité. On en a beaucoup parlé avec son papa, on positive à chaque fois qu'on en discute et qu'on pense qu'Eléa nous entend, avec une préoccupation principale : faire en sorte qu'elle ne développe pas un rejet de l'école.

 

Résumé des épisodes précédents :

Une PS en dent de scie. Des remarques pour mauvais comportement. Des punitions isolée seule à une table à la cantine, ou en MS quand Eléa refusait de dormir.

Et un leitmotiv : ne veut pas aller à l'école.

 

Une MS pas mieux. Toujours des pleurs de temps en temps. Toujours ce leitmotiv : n'aime pas l'école.

Je me souviens, en décembre, j'avais encore droit à des sanglots déchirants, des "paaaars pas maman je t'en priiiiie !" tandis que la maitresse la faisait rentrer de force dans la classe et fermait la porte, et que je partais sans me retourner après être restée 10 minutes devant la porte à essayer de la raisonner, parce qu'elle ne voulait pas rester.

Ce que les maîtresses me remontent : Eléa n'écoute pas. Eléa n'est pas sage. Eléa se dispute avec les copains. Eléa tape ou pousse.

Ce qu'Eléa me remonte : principalement des problèmes relationnels avec ses copines. Ca peut paraître banal, ces histoires de "t'es plus ma copine", mais ça affecte Eléa et la fait pleurer le soir à la maison, et ça l'angoisse à l'idée de retourner à l'école le lendemain. Parfois elle me dit qu'elle n'a pas de copines. "Mais pourtant, Eléa, M et J ce sont bien tes copines ?" "Oui ce sont mes copines mais moi je ne suis pas leur copine"...

 

Cette année, les maîtresses sont plus communicantes, elles nous disent régulièrement lorsqu'Eléa n'est pas sage. Elles nous disent aussi quand elle est sage, mais malheureusement ça reste rare.

 

 

Les suites de la saga : Après la punition du week end et les nombreuses explications qui sont allées avec, nous pensions qu'Eléa ferait des efforts, au moins à court terme. A Disney dimanche elle a voulu un déguisement de fée clochette. On lui a dit que si elle faisait des efforts toute l'année pour être sage à l'école, elle aurait droit à son déguisement à la fin de l'année.

Elle a donc une promesse de récompense, elle en parle, mais ce n'est pas pour autant qu'elle est sage.

Elle n'a pas été sage lundi, tout en promettant de l'être mardi.

Elle n'a pas été sage mardi.

Aujourd'hui, avec la maitresse qui dramatise, elle n'a pas été sage non plus.

Résultat, ce soir, l'assistante me dit que ça fait maintenant plusieurs jours que son comportement ne va pas du tout, que ce n'est pas qu'avec elle mais avec les maîtresses aussi, qu'elle n'écoute pas, qu'elle est complètement indisciplinée à la cantine, qu'elle joue avec ses couverts et renverse son eau exprès (mais jamais elle n'a fait ça à la maison avec nous !) et est-ce qu'il n'y a pas eu un évènement dans notre vie récemment qui puisse la bouleverser ? (Ben non pas que je sache...)

Elle me dit aussi que la maîtresse du jeudi et du vendredi (celle qui dramatise) désire nous rencontrer pour en discuter avec nous, et essayer de comprendre ce qui ne va pas.

 

Donc voilà. Je dois prendre rdv avec la maîtresse. Je vais lui raconter son rejet de l'école et ses problèmes avec les copines, elle va me raconter ses soucis de comportement, et on va aller consulter quelqu'un. Il y a un blocage quelque part, un mal-être, et il faut le faire sauter parce que l'école, elle en prend pour 20 ans, et si elle ne s'y sent pas bien, elle sera malheureuse. Et si c'est CETTE école qui pose problème, et CES copines, comme il n'y a qu'une classe par niveau et donc pas moyen de la changer de MS, et bien on la changera d'école tout simplement. Je sens qu'on n'a pas fini de tâtonner.

 

Je lui ai demandé pourquoi elle n'était pas sage à l'école. Je lui ai dit que je ne voulais pas le savoir pour la punir, mais pour l'aider à résoudre ce qui ne va pas. Elle n'a pas su me le dire. Elle me répond : "je voudrais être sage mais c'est mon coeur qui ne veut pas". Et elle rajoute : "tu n'aurais pas dû me mettre dans ton ventre, puisque je ne suis pas sage". Ce soir, lorsqu'on est arrivé à la crèche pour récupérer Faustine, une des dames qui la gardait lorsqu'elle-même y était lui demande si ça va. Eléa secoue la tête, la bouche tremblante et les larmes aux yeux. Et moi je commence à me dire qu'"attendre qu'elle grandisse et s'assagisse", ça ne va peut-être pas suffire, et qu'il est temps de prendre le problème à bras le corps.

Publié dans Eléa 4 - 5 ans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

julie 25/01/2011 21:59



Je viens de lire ton article et ca me touche beaucoup...je suis maitresse en angleterre et j ai des enfants de l age de ta puce.


Si l attitude de ta fille est difficile qu a l ecole, je pense que c est un apelle au secours quelques choses ne va pas et ca ca facons de le faire savoir...il faut chercher comprendre.


Si elle est difficile aussi a la maison C est peut etre un legere forme d autisme je connais bien car je travail beaucoup avec ses enfants qui sont legerement autistaique qu on a du mal a
comprendre et qui donc sont difficile en classe alors que bien souvent c est leur cerveau qui marche bien mais differamant des autres.


Je te souhaite bon courrage car le systeme francais est tres ferme, rigide tous les enfants doivent etre les memes et faire de la meme facon..je prefere ici ou l ecole essaie de s adapter


bisous


julie 


 



lilipoutchien 25/01/2011 01:11



si éléa a du mal à vous quitter le matin, elle doit se sentir seule tout le long de la journée peut être? pourquoi ne pas lui mettre un peu de votre parfum au poignet droit, un peu de celui de
son papa au gauche et lui dire lorsque tu te sens seule ou a envie de faire une bêtise, tu peux sentir notre parfum et c'est comme si on était là pour t'aider?


après il est vrai qu'une ou deux consult avec un bon pédopsy ou psychologue compétente peut débloquer bien des choses parfois



Marion 24/01/2011 23:15



J'admets que je serai totalement perdue moi aussi, donc malheureusement pas de conseil à te donner. si c'est vraiment une histoire de copines, c'est mieux car passager. En tous cas bon courage et
tiens nous au courant !


Bisous 



carole 24/01/2011 21:56



Je ne sais trop comment réagir, c vrai qu'Eléa est une petite fille sensible...j'aurai mal à mon coeur de maman aussi...Je vous souhaite bon courage pour ce mal être que
j'espère passager, pas de doute qu'Elea a l'intelligence et tellement d'amour autour d'elle pour dépasser cela... Take care. XXXXXXXXXX



Aurélie 24/01/2011 14:34



Ca me fait mal au coeur pour toi, pour ton coeur de maman, et aussi pour Eléa. Je ne la connais pas mais j'ai peine à croire qu'elle agisse mal pour le plaisir de mal agir. Comme tu dis il y a
qqchose qui cloche donc mieux vaut s'en rendre compte maintenant car l'école, c'est pour pas mal d'années !


Ma soeur et moi avions dû être changées de classe, en MS pour moi et en PS pour ma soeur, pour cause de gros blocage vis-à-vis de la maîtresse (bêtises pour moi et mutisme pour ma soeur).
Après, tout est allé pour le mieux. Il suffit de pas grand-chose des fois pour débloquer la situation. Alors j'espère que vous trouverez vite la solution !


Bon courage en tout cas !



Cécile Patrouillault 24/01/2011 11:24



Tout d'abord, c'est bien sûr vous et vous seuls les parents qui choisirez la solution qui vous semble la plus adéquate, mais, comme beaucoup de COMM postés suite à votre
message sur ce "mal-être" actuel d'Eléa (enfin "à l'Ecole" et en effet, il faut souvent relativiser ce que certaines Maîtresses souhaiteraient avec LEUR modèle
"Idéal" d'enfants bien "standardisés" dans leurs classes... !!!)  je pense en effet aussi que d'aller demander un avis extérieur (suite aux mots déroutants d'Eléa...) peut être
positif, (ne serait-ce que pour vous rassurer/soulager vous + vérifier si Précocité ??  ou simple rejet de certaines "règles" de l'école... ? ou mal-être dans cette Ecole en
effet... ? (je ne sais pas si c'est le cas, mais la Discipline de Certaines écoles privées est parfois vraiment beaucoup trop Rigide pour certains petits enfants de cet âge en Maternelle...
c'est peut-être le cas pour Eléa ?


 En tous cas, ce doit être le lot des petites "ELEA" cette vivacité mais aussi cette  Hypersensibilité touchante que je ne connais que trop bien mais si difficile pour les parents à
gérer parfois... mais elle semble si éveillée et si bien entourée que je suis sûre qu'avec votre bienveillance et cet Amour pour votre "grande" fille qui transparait dans votre blog, vous allez
pouvoir l'aider à se sentir mieux à l'école au plus vite et c'est important ! Bien cordialement



KRISTELL 23/01/2011 22:03



Bonsoir. Je m'appelle Kristell et j'ai découvert votre blog car je cherchais des informations sur l'origine du prénom de ma fille ainée qui s'appelle donc Eléa et qui a 5 ans 1/2. Ma fille est
trés sensible, trés angoisée et vers 4 ans elle a commencé à développer des TOC. Au début avec mon mari, nous étions un peu perdu et je suis allée voir rapidement mon médecin traitant qui est
extra avec les enfants. Il m'a beaucoup aidé et aujourd'hui ma fille n'a plus tous ces TOC. Elle reste une petite fille qui a besoin d'être rassurée mais je sais comment agir avec elle. Chaque
enfant est différend et je ne prétend pas avoir la solution miracle mais pour nous ça nous a vraiment aidé d'avoir un regard extérieur. J'espère que ça va s'arranger pour votre petite Eléa.



Marie 23/01/2011 17:13



La consultation est une bonne idée je pense ...


Si tous les parents étaient comme vous à essayer de comprendre le mal-être de leurs enfants, le monde tournerai mieux tu sais !!


Plein de bises



Mademma 23/01/2011 14:42



Bonjour. Je suis les aventures d'Eléa et Faustine depuis la naissance d'Eléa (qui est née 1 mois avant ma fille), je ne commente que très rarement car je n'ai pas internet chez moi et n'y vais
que de temps en temps, mais là les mots d'Eléa m'ont beaucoup touchée. Vous avez sans doute raison de vous inquiéter car voir le mal être de ses enfants est une vraie souffrance pour nous. Mais
je ne pense pas que, comme cette maîtresse de fin de semaine, il faille dramatiser. J'ai l'impression que l'école a tendance à la stigmatiser comme "enfant à problème", et que la moindre de ses
actions est donéravant mal vue. Il faudrait au contraire qu'ils la félicitent à chaque fois qu'elle fait des efforts, qu'ils l'aident à trouver sa place. Eléa semble pleine de vie, d'énergie et
je trouve cela très sain. Ma fille est très réservée et la maîtresse vient de lui imposer des cours de soutien pour combattre cette timidité. Ca ne l'empêche pas de bien travailler. J'ai
l'impression que dès qu'un enfant n'est pas dans leur "norme", ils ne sont pas satisfaits. Il faudrait que les maîtresses (pas toutes bien entendu) arrêtent cet "acharnement". Elles ont raison de
vouloir faire progresser Eléa, mais pas de vouloir la faire rentrer "dans un moule". Elle a sa personnalité et elle se comporte bien chez vous, elle a l'air d'une petite fille adorable, éveillée
et intelligente. D'ailleurs son comportement me fait penser à certains élèves "surdoués" qui s'ennuient en classe et qui ont donc un comportement très vif. Quand à ses copines, ne vous en faîtes
pas, ma fille me raconte chaque jours ses petites histoires d'amitié et elles n'ont rien à envier aux feux de l'amour !! Elles font déjà très fort à cet âge. Vous avez raison de communiquer
(beaucoup ; souvent) avec Eléa ; consulter un spécialiste, pourquoi pas, peut-être une ou deux séances lui feront du bien. Mais est-ce vraiment utile ? Ne faîtes confiance qu'à votre jugement,
ayez confiance en votre fille et ne prenez pas pour argent comptant tout ce que vous dit cette école. Je ne leur fais pas de procès, mais Eléa a peut-être juste un problème avec cette forme
d'autorité si particulière. J'espère de tout coeur que la situation s'arrangera rapidement, mais surtout qu'Eléa gardera sa vivacité et sa gaieté qui font d'elle une merveilleuse petite fille.
Plein de Bonheur à toute la famille.



Caloue, maman de Constantin et d'Abbygaëlle 23/01/2011 09:42



Je viens tout juste de prendre connaissance des deux articles, et j'en reste béate. C'est vrai qu'elle en prend pour 20 ans et comme toi, quand Constantin a commencé à me dire qu'il n'aimait pas
sa maitresse j'ai pris le problème à bras le corps parce que je ne veux pas qu'il se bloque. Courage je pense très fort à vous.



Laure 23/01/2011 09:26



Coucou!


Je suis très touchée par le malaise d'Eléa et du coup, le votre. C'est très dur ce qu'elle t'a dit, j'espère sincèrement que vous trouverez quelqu'unqui réussisse à lui faire mettre des mots plus
précis sur ce qui ne va pas.


Je crois qu'à ce stade-là, il vaudrat mieux voir un pédo-psychiatre, non? POur éviter de polluer toute sa scolarité, comme tu le dis si bien!


Bon courage à vous tous!



Anne86 22/01/2011 15:29



Cest dur de voir ton enfnat souffrir...Mais toi aussi pascale parles-en...car pour la maman, je crois qu c'est aussi très difficile...Toutes mes pensées vers toi et ta famille


Anne



STEINMETZ Aurore 22/01/2011 12:52



Je m'appelle Aurore,je n'ai pas de blog, mais je suis tombée sur le votre par le plus grand hasard.


Votre famille me semble très sympathique, et vos filles ont l'air superbes et rigolotes. J'ai moi- même 2 enfants : Clara a presque 9 ans et Tom a 3ans et demi.


Cet article m'a vraiment touché : pauvre petite Eléa. J'espère que vous trouverez la solution et qu'elle retrouvera bientôt  les bancs de l'école avec le sourire.


Bon courage



seveuhreen 21/01/2011 23:44



OUFFF.... que te dire ?


Ta puce est encore une petite fille et elle n'arrive pas à mettre les mots sur ce qui ne va pas. Peut être aussi que les instits ne sont pas assez.... ou trop.... comment savoir vraiment.
Effectivement je te rejoins lorsque tu dis devoir faire qqchose et ne pas attendre. Il existe de très bon pédo psy qui pourront l'aider c'est certain !


De gros gros bisous et tiens nous au courant



golda 21/01/2011 23:12



la phrase qu'elle a dit est très dure à entendre, à lire, mon dieu, qu'elle doit souffrir.


Yoan n'était pas sage en première section de maternelle, je ne m'entendais pas avec l'instit,elle le punissait pour un rien. ET le soir quand elle  nous disait qu'il n'avait pas été sage, on
le fachait de nouveau alors qu'il avait déjà été puni. On a percuté qu'on lui faisait double peine, ce qui est trop pour des petits de cet âge là. Il se dévalorisait, disait qu'il n'était pas
sage, je lui ai expliqué qu'il était autre chose de bien également et pas seulement ça. J'ai pris sur moi quand l'orthophoniste m'a dit que les instits demandaient trop à ces petits, qu'ils ne
peuvent pas rester sages 8h durant. Elle a peut être du caractère, elle est peut être sensible et la communauté n'est peut être pas aisée pour elle. Tout ce que j'ai appris c'est qu'il faut les
valoriser malgré le comportement. Un enfant qui entendra constamment qu'il n'est pas sage, le deviendra automatiquement. Il n'y a peut être pas de réel problème, elle grandit aussi, elle
s'affirme aussi, et tu verras l'entrée au cp est un choc pour les parents, je le vis actuellement ;-)


Je pense qu'il ne faut pas dramatiser tout, les instits mettent trop de pression, elle n'est qu'en maternelle, faut relativiser.


Mais voir un professionnel peut aider, pas seulement l'enfant, mais les parents aussi, ça peut rassurer d'entendre que l'enfant n'a rien de différent des autres, à part peut être plus de
caractère, ou que c'est qu'une période qui va passer en grandissant.


La phrase qu'elle a dit m'a touché au coeur, c'est fou qu'à son âge elle dise cela.


J'espère que vous trouverez la solution pour qu'elle se sente mieux et pour l'instit, faut qu'elle relativise aussi, on parle d'enfant en maternelle, ce n'est pas pour ça qu'elle deviendra une
enfant terrible ou instable, je suis bien placée pour le savoir ;-)


 



adeline 21/01/2011 22:45



Bon, quoi te dire, je n'ai pas rencontré les mêmes problèmes que toi et pourtant je comprends "un peu" ton impuissance.....Thomas a eu la chance l'année dernière soit en MS d'avoir une maîtresse
fantastique et qui lui fallait, elle l'a "secoué" dans le sens tiré vers le haut ! Et surtout elle a fait mettre en place une heure par semaine une aide qui s'appelait (c'est en train de
disparaître faut de moyen de l'état) le RASED (réseau d'aide spécialisée pour les enfants en difficultés) c'est soit pour les enfants qui ont des soucis de comportements soit pour des soucis de
niveaux....Thomas c'était parcequ'il n'était pas vraiment au niveau et que dans un grand groupe il perdait tous ses repères....Ca a été fabuleux, les débuts ont été difficiles, il ne regardait
jamais cette dame (institutrice avec une formation psy) et il se cherchait, car à l'époque il avait 4 ans et demi c'est l'âge où l'enfant se construit entant que petit garçon ou petite fille,
c'est un âge très important au niveau construction et personnalité. Bref, il a fait ça toute l'année, j'étais sceptique en début d'année et j'ai compris après plusieurs entretiens et voyant que
Thomas rechignait moins pour aller à l'école....aujourd'hui il fait encore beaucoup de progrès et ne râle plus quand je lui dis que demain ya école...il avait besoin d'un temps où on s'occupait
de lui pour reprendre quelques bases dans le calme pour qu'il reprenne confiance et qu'il comprenne qui il était et qui il devenait....et lui aussi les petites mésaventures entre copains le
faisait beaucoup souffrir et j'ai appris à ne pas les minimiser....je te souhaite bon courage et je suis sûre que c'est normal dans son évolution entant que petite fille et que peut-être quelques
r-v avec une pédo psy pourrait lui faire du bien ! tiens nous au courant !



Poélise 21/01/2011 22:37



Wouahhh pas facile comme situation... La dernière phrase d'Eléa m'interpelle... elle semble vraiment vouloir exprimer un malaise. Et s'il y a malaise, pour ma part
j'irai voir un pédopsy car nous les parents, on a trop "le nez dedans", pas assez de recul et surtout trop d'implications affectives pour pouvoir y voir clair.


Bon courage et surtout grosses bises à Eléa !



juliette 21/01/2011 22:26



Et je rajoute que je suis d'accord avec le com' de tatimi et papinou, souvent les maîtresses suréagissent car la différence et l'inconnu leur font peur. Et ce qui est à l'école est à l'école, ça
n'est pas aux parents d'endosser l'incapacité des instits à gérer la différence.



Juliette 21/01/2011 22:24



Courage Pascale. Thérapie familiale / Freud & co, perso, je n'y crois pas du tout, ça sera d'une manière ou d'une autre toujours la faute de la mère.


J'espère au contraire que la personne que vous irez voir sera bienveillante et à l'écoute d'Eléa.


 



flo 21/01/2011 21:22



Pascale , tes derniers articles me font beaucoup de peine pour ta grande fille  , c'est vrai  et pour toi aussi car je connais bien ces sentiments face à leurs comportements comme ça ,
Louis est comme Eléa , il est souvent turbulent et je me pose très souvent ces mêmes questions , autisme , hyperactif , insuportable , problème de comportement , du à quoi ??? Bon je peux juste
te dire , te conseiller de la soutenir , de communiquer au maximum et de faire preuve de beaucoup de patience avec ta petite tornade ! Et puis faire un petit bilan avec un pédopsychiatre de coûte
rien au CMP de ta région et puis parfois juste le fait d'y aller lui fera prendre conscience de l'interet que tu lui donnes ... voilà pour finir un gros énorme bisous à  Eléa .



France 21/01/2011 21:20



Il est clair qu'Eléa a quelque chose à dire, même si elle ne sait pas quoi. Ce que je trouve étonnant, c'est que les maîtresses ne font rien de leur côté. Si les choses ne se passent pas bien et
que cela l'empêchent d'apprendre (ce qui me semble être le cas quand même), les maîtresses auraient du en parler au psychologue scolaire. Peut-être est-ce de ça que la maîtresse qui dramatise
veut vous parler en même temps.


En attendant, bon courage, la situation est difficile et tout le monde en souffre.



tatimi et papinou 21/01/2011 20:57



je recommence, l'école c'est l'école, et les maitresses n'ont qua régler leur problème avec ELEA problème tout relatif cependant, Eléa pose surement les questions qui dérangent, refuse des autres
qu'elle juge peu légitime ce qui met les maitresses très mal, mais que ces dernières aillent faire un tour dans le  9 3  et après tout deviendra plus facile pour ces maîtresses
privilégiées. Donc après l'école c'est plu lécole et il n'y a donc pas de raison, si ELEA a un comportement correct de la punir pour des trucs qui se sont produits à l'école chacun sa m.... Je
suis en colère que des enseignants culpabilisent enfant et parents car ils sont incapables de gerer une situation ELEA  par son attitude et son raisonnement les place dans une situation
qu'ils n'arrivent pas à gérer donc elle a un problème mais bien sur c'est plus facile de mener des moutons de panurge que de déceler les potentiels des enfants différents, bon je pourrais écrire
pendant au moins dix pages la dessus mais je préfère stopper là et vous dire que vous avez une enfant très  intelligente sensible et qu'en dehors de l'école il y a une vie



celya 21/01/2011 19:51



tout de même ca fait de la peine de lire ca pour elle... sentir ce mal etre... si petite et deja confronté a ca. et etre parent et se sentir impuissant doit etre terrible. j'espere ne pas avoir a
vivre ca un jour. mais vos remises en questions et discutions font de vous d'excellent parents ! Elle a au moins cette grande chance !


bonne chance a vous et a elle



Carole Nipette 21/01/2011 16:22



Je pense aussi qu'un avis extérieur serait bienvenu et je sais que certains enfants se confient plus volontiers au médecin... parfois il suffit d'une séance ou 2... et Anne Laure a raison, peut
être que toi aussi tu aurais envie de dire des choses...


sinon elle est trop petite pour gérer une récompense qui arrive en fin d'année, ça fait trop loin et c'est beaucoup trop abstrait, autant ça fonctionne avec un ado genre "si tu as des bonnes
notes tu auras ton Ipod à Noël", autant avec un petit il faut garder des distances raisonnables comme 1 semaine, 15 jours....


Courage, il n'y a pas de raison que ça ne s'arrange pas!



caro en corse 21/01/2011 15:43



ah oui, l'option montessori est une bonne idée !!!



caro en corse 21/01/2011 15:41



ça me fait beaucoup de peine pout éléa tout ce que je lis là...et  mon coeur de maman voudrait te crier : arrête de travailler et fais un break d'amour avec elle  la maison... peut-être
que c'est tout simplement ça, qu'elle a besoin de toi et que l'école c'est tout simplement l'endroit où on est tout seul...


si elle se sent mal, c'est normal qu'elle soit agressive et triste comme cela


tu as raison de faire qq chose, prend RV avec le CAMS, ils lui feront un bilan complet, vous aurez un entretien avec un psy et parfois ça résout les blocages en peu de temps...


PS extraordinaire photo et jeux de lumière , c'est toi qui devrait être photographe, pas moi !!!


bisous



Anne-Laure 21/01/2011 15:33



ça me tord le coeur de te lire, Pascale, et d'imaginer les mille et une questions que tu dois te poser: en faire trop ou pas assez, trop en parler, bref, toujours cette incroyable culpabilité que
l'on hérite de nos ancêtres lorsqu'on est une maman...


Ca semble être une bonne idée, en effet, d'avoir un avis extérieur, pour elle... et pour toi? Parce qu'entre les soucis de santé de Faustine, le comportement pas aussi facile à gérer d'Eléa , la
charge de travail et tout et tout, tu portes aussi beaucoup de choses à bout de bras.


Pour un copain de classe de Madeleine, véritable zébulon, c'était passé par une thérapie familiale, où il était important que tout le monde soit là pour entendre, pour écouter...


Et par ailleurs, c'est vrai qu'une école montessori où l'enfant est un peu plus autonome dans son apprentissage paraîtrait un assez bon compromis: reste à voir si c'est possible "matériellement"
(je pense à géographiquement parlant surtout!) et si ça correspond à votre approche de l'enseignement...


Plein de bisoux à toi.



Sophie (Paul et Margaux) 21/01/2011 14:23



Je n'ai pas encore lu tous les commentaires que tu as reçu mais je comprends ton inquiétude, ta petite miss a vraiment l'air d'exprimer un mal-être... Je te souhaite beaucoup de courage et de
patience, je suis sûre que vous allez trouver ce qui ne va pas ou une solution. Je ne suis malheureusement pas d'une grande aide, mais je pense bien à vous et à Elea, p'tite mère, que j'ai vu si
souvent sur ton blog avec le sourire...


Tiens-nous au courant, j'imagine combien ça peut être stressant.



Chichipompon 21/01/2011 14:20



Ca me fend le coeur pour vous et ta puce ce récit. Il faut vous faire aider pour trouver le problème et la bonne solution. J'espère très sincèrement que tout va s'arranger.



Nel (Chrollok) 21/01/2011 13:58



Oh ça m'émeut de lire les réactions d'Eléa. Ptite puce. Effectivement, il y a un truc qui cloche, mais quoi?


Voir un pro pourrait peut être vous guider sur ce qui ne va pas.. Si cela se trouve, c'est un truc tout bête..


Bon courage à vous parents et à votre puce.


Bisous



Mymy 21/01/2011 13:31



plein de courage pour affornter tout ça et faire extérioser ce qui gêne Eléa avec des mots.Car en effet, c'est dur d'entendre ce qu'elle t'a dit.


plein de bisous à vous.



Mony 21/01/2011 12:39



bon, je crois effectivement qu'il est temps de consulter un pédopsychatre. Le malaise d'Elea semble être complexe et profond. après avoir lu l'article, je ne pense pas que les punitions
soient la solution. il y a un travail à faire, des recherches à faire pour comprendre le pourquoi.


mais avec de l'aide d'une personne compétant (cela ne veux pas dire que vous les parents êtes des incompétants, non non, non !!!) je suis persuadé qu'Eléa va bientôt aller mieux, retrouver gout à
lécole  et du fait être plus "sage".


allez, courage à vous et à Elea ! bises



Mélanie H 21/01/2011 11:30



J´espère de tous coeur que vous arriverez à aider Elea à surmonter tout ca, cet article m´a beaucoup touché, on pense si peu que les enfants turbulents ne sont pas heureux de l´être.


 


Je pense aussi aux petites Elea qui n´ont pas la chance d´avoir des parents aussi patients et comprehensifs, c´est si facile de se contenter de sevir, sans reflechir...



Marie 21/01/2011 10:08



Bonjour, je suis les aventures d'Elea et Faustine depuis longtemps. sans jamais laisser de commentaires...mais cette fois-ci est un peu différente. Je n'ai jamais été "pas sage" comme Eléa mais
j'ai connu un mal-être étant petite qui ressemble dans les manifestations à celui d'Elea. Vers 8 ans, je me suis mise à pleurer tous les soirs, à avoir des angoisses (et même des
paniques)...et à ne pas vouloir aller à l'école le lendemain. Mes parents me demandaient ce qui n'allait pas et je n'ai jamais pu dire ce qui n'allait pas...mais ça n'allait pas. Comme Eléa,
quand quelqu'un avec qui je me sentais bien me demandait comment j'allais, je me mettais à pleurer, toujours sans pouvoir expliquer ce qui n'allait pas. Le pédiatre a d'abord conseillé que je
prenne du magnésium, aucun changement. Puis que l'on me fasse dormir dans la même chambre que ma petite soeur, aucun changement. La situtation ne s'arrangeait pas, bien au contraire...puisque
chaque jour je redoutais le soir d'après etc. Et puis un jour, le pédiatre a pensé que l'avis d'un spécialiste serait le bienvenu. Ledit spécialiste a confirmé qu'il fallait que je sois aidée et
je me suis retrouvée à aller voir une psychiatre. Et ça a changé ma vie : ))). Dès que j'ai commencé, je me suis sentie mieux, même si toutes les manifestations du mal-être n'ont pas disparu d'un
coup. Mais ça allait beaucoup mieux. Je ne sais pas combien de temps ces RV ont duré, je dirais quelques mois. Mais ça m'a beaucoup, beaucoup fait de bien...et je pense que ça m'aide encore
aujourd'hui, alors que j'ai presque 32 ans : )). Mes parents m'ont aussi changé d'école à la rentrée suivante et tout est rentré dans l'ordre. Les séances consistaient à dessiner puis à parler
autour de ce que j'avais dessiné. Une chouette expérience, et un mieux-être dès tout de suite !!! (et plus jamais de problème avec l'école!!). Je n'ai plus jamais ressenti un mal-être
comme ça, malgré de bons gros coups durs, parce que j'ai appris, à ce moment-là, à "parler" , en tout cas à sortir, à évacuer, par la parole ou autre, mais pas par la violence
contre moi ou les autres, ce qui n'allait pas ! Bon courage à vous 4 !


 



Sophy 21/01/2011 10:00



ouille la dernière remarque ou elle dit que tu n'aurais pas dû la mettre dans ton ventre parce qu'elle est pas sage en dit long sur son mal être pauvre petit bout.


Je pense que vous devriez allez consulter en lui expliquant que c'est pour son bien, qu'ensemble vous allez trouver une solution, qu'elle ne doit pas s'inquieter.


Ensuite, je trouve qu'effectivement les maîtresses qui dramatisent c'est la plaie et qu'il y a eu peut être un truc au tout début qui lui est resté en travers de la gorge. A la crèche, cela se
passait comment?


Enfin pour les copines, c'est vrai qu'à cet âge là, les amitiés reversibles sont difficles, surtout que pour en cotoyer par les dires de Philippine, il y a de véritables pestes qui extrapolent
déjà des plans pour mettre à l'écart des enfants. La solution, c'est peut être d'inviter le samedi ou le dimanche une ou deux amies pour lui permettre de tisser de vrais liens.


voilà j'espère que cela va s'arranger surtout pour elle. Je vous embrasse



Melle Bulle 21/01/2011 09:46



Le simple fait que tu aides elea à verbaliser et formuler ce qui fait qu'elle n'est pas sage (même si elle n'y arrive pas forcément) c'est bien. En effet je ne pense pas que laisser faire le
temps soit une bonne solution, car le mal être et le malaise peut s'accentuer encore plus, et ça pourrait vite devenir difficile. Je suis actuellement en formation d'assistante sociale, et nous
sommes beaucoup formé en psychologie, en socio de la famille, de la parentalité, de l'éducation etc. Je n'ai malheureusement pas la réponse à ce problème, mais pour te donner quelques pistes ...
Justement concernant l'école (sans le côté copine mais plus le côté apprentissage ,éducatif, maîtresse, sanction, discipline etc), peut être que l'école publique dite normale ne lui correspond
pas ... Il existe d'autres éducations, appelées éducation nouvelle (par exemple Montessory) alors peut être pouvez vous voir de ce côté là ?
Pour le fait qu'elle a des problèmes relationnels avec les copines, ça peut être tout simplement lié aux problèmes de comportement de ta puce à l'école. Les enfants sont aussi très violents entre
eux, il faut donc que la maîtresse prenne les choses en main et parle aux enfants, de leur expliquer qu'Elea est une petite fille comme elles etc Cela peut aussi venir d'un manque de confiance en
elle de ta fille, se dire que ce sont ses copines mais qu'elle, elle n'est pas leur copine, elle se dévalorise inconsciemment.


Si vous pouvez aller consulter un spécialiste (pas forcément pédopsy scolaire car le problème n'est peut être pas lié uniquement à l'école), c'est une bonne piste.


Et as tu remarqué un souci de jalousie avec sa petite soeur ? Ou est-ce que son entrée en PS correspond à l'arrivée de Faustine ? Si elle ressent une certaine jalousie envers sa soeur, ne pas
être sage peut aussi être un moyen d'attirer l'attention sur elle, c'est un peu un appel à l'aide car elle souffre de cette jalousie.


Voilà, j'espère peut être avoir pu aider, t'apporter un regard extérieur (d'où l'importance de consulter un tiers et de ne pas vous limiter juste à l'avis des maîtresses et ATSEM) ... Bon
courage, j'imagine que ça doit être très douloureux pour une maman de voir sa petite puce ainsi, mais je suis sûre que vous parviendrez à régler ce souci !



Mysthique 21/01/2011 09:19



c dur de vraiment savoir ce qui ne vas pas , surtout a cette age ou tout es compliqué pour eux , mais j'espere qu'apres un rendez vous avec les maitresses cela peut etre aider Elea , ou peut etre
la faire suivre pas une personne exterieur qualifié a qui elle pourrai parler de certaines chose que peut etre elle nose pas dire a quelqu'un .


bon courage a bientot



Jess Maman d'Emma 21/01/2011 08:41



Ah la la ça ne doit pas être évident, je suis de tout coeur avec vous et j'espére que ça s'arrangera très vite ! Bon courage. Biz



Moo 21/01/2011 08:33



Bon courage pour trouver des solutions, parce que c'est certain qu'il y en a, et des bises à Miss Eléa quand même, qui malgrè sa fripponerie (marrant ce mot) est très touchante dans ses mots.



caroline 21/01/2011 06:57



elle a des mots durs pour son âge! ça dois te travailler au plus profond de toi! il ne faut plus hésiter, il faut consulter et savoir ce qui la bloque, tu as raison!


j'espère maintenant que ce déblocage sera facile pour elle!


de gros bisous à Eléa et beaucop de courage à vous.... ça me fait mal au coeur cette situation, vraiment!



Magoo 21/01/2011 00:13



Effectivemet, il faudrait prendre le taureau par les cornes pour savoir quel est le réel problème et venir à bout de ce mal être, pour eléa, pour vous...


Bisous!