Guadeloupe - Jour 9 : Les Saintes

Publié le par Pascale, Eléa et Faustine

Ce que j'ai beaucoup apprécié en Guadeloupe, c'est la diversité et le nombre de choses à voir et à faire. On y est resté 15j... et ce n'était pas assez !

Hormis l'île (ou plutôt les deux iles) qui est déjà grande et variée, il y a quelques perles d'îles au large de la Guadeloupe : Les Saintes, Marie-Galante, la Désirade, Petite Terre... On aurait voulu pouvoir tout faire, mais on a manqué de temps.

 

Ce jour là, notre 9e jour de vacances sur l'île, nous sommes allés visiter les Saintes.

 

Pour la traversée, nous nous sommes rendus à Trois-Rivières car il n'y en a que pour 20 mn de bateau.

Gwada-Jour9-1.jpg
Gwada-Jour9-2.jpg

Et là, nous arrivons dans l'une des plus belles baies du monde... Pour pouvoir l'admirer à sa juste valeur, nous décidons de prendre de la hauteur, et nous nous dirigeons vers le fort Napoléon (avec le secret espoir de croiser quelques iguanes... Mais nous n'en verrons pas !).

 

Et on peut dire que... ça grimpe ! Et qu'il fait une chaleur épouvantable.

Gwada-Jour9-3.jpg
Mais au plus on monte, au plus la vue est belle...
Gwada-Jour9-4.jpg
Gwada-Jour9-5.jpg
Les filles enlèvent leur tee-shirt... et j'aurais bien fait pareil, tellement il fait chaud.
Gwada-Jour9-6.jpg
Et la voilà, la vue d'en haut.
Gwada-Jour9-7.jpg
Gwada-Jour9-8.jpg
Gwada-Jour9-17.jpg
Gwada-Jour9-18.jpg
Gwada-Jour9-20.jpg
On cherche les iguanes, car il paraît qu'il y en a plein au fort Napoléon, mais ils se cachent bien, on repartira bredouilles.
Gwada-Jour9-9.jpg
Gwada-Jour9-10.jpg
Gwada-Jour9-11.jpg
Et puis on redescend vers le village, non sans avoir jeté un oeil à la plus célèbre maison des Saintes, la maison bateau, en forme de proue de navire, que les bateaux saluaient dans le temps lorsqu'ils pénétraient dans la baie, la prenant pour un vrai bateau. Cette maison est aujourd'hui celle du médecin de l'ïle.
Gwada-Jour9-12.jpg
On a chaud, on a soif, on se pose dans un resto au bord de l'eau pour boire un coup, et puis finalement, on y est tellement bien qu'on y reste pour déjeuner.
Gwada-Jour9-13.jpg
Gwada-Jour9-14.jpg
Gwada-Jour9-15.jpg
Gwada-Jour9-16.jpg

L'après-midi, il nous est arrivé une drôle de mésaventure, enfin pas très drôle sur le moment.


Nous sommes allés à la plage de l'Anse Rodrigue pour nous baigner.

Franck, Pierre et Eléa partent explorer les fonds marins au masque et tuba.

Faustine reste sur la plage avec moi, elle se baigne un peu au bord de l'eau.


Et puis je vois Franck revenir avec les deux grands, il se tient les yeux, ça le pique... Du sel dans les yeux, on pense. Il s'essuie les yeux sur une serviette, ça ne passe pas, ça empire. Il a l'impression qu'on lui a versé du piment dans les yeux, il ne peut plus les ouvrir, ils sont rouges, ils pleurent.

Ni une ni deux, on remballe toutes les affaires, et on rentre. On va essayer de trouver une pharmacie au village. On le tient par la main, on le guide, comme un aveugle. Il ne peut absolument pas ouvrir les yeux.


En chemin on croise un Saintois à qui on raconte notre mésaventure. Il nous dit que Franck a dû se prendre un brûlant dans les yeux, que c'est fréquent par ici. Un brûlant, c'est une espèce de micro méduse invisible à l'oeil nu, pas plus grande qu'un filament, qui brûle quand on la touche. Franck devait avoir un brûlant dans son masque, et celui-ci lui aurait allègrement brûlé les deux yeux.

 

Le Saintois dédramatise, nous dit que la douleur va durer quelques heures, mais que ce n'est pas grave, qu'il n'aura pas de séquelles aux yeux. Il appelle les pompiers afin qu'il soit pris en charge pour aller chez le médecin (dans la maison bateau) puis le pharmacien, car c'est la procédure.

 

Les pompiers arrivent et l'embarquent. Nous ne le reverrons que quelques minutes avant d'embarquer dans le bateau qui nous ramènera à Trois-Rivières. Après un rinçage au collyre, ça va mieux, même si ça le gène encore, comme du sable dans les yeux, pendant 5 bonnes heures.

 

Pendant ce temps, je reste seule avec les 3 enfants et les 10 000 sacs, et environ un bon kilomètre à parcourir jusqu'au village, en plein soleil, sous une chaleur de folaïe. Le Saintois qui nous a aidés a pitié de moi, me dit qu'il ne peut pas me laisser redescendre comme ça, chargée comme je suis, avec les enfants, et qu'il va voir si sa femme ne peut pas nous descendre en scooter. Ce qu'elle fait, juste avant d'aller travailler, en deux aller-retours (et donc à chaque fois à trois sur le scooter). Et ben ça a été THE ATTRACTION de la journée pour les enfants, qui ont a-do-ré faire du scooter. Et en moins de 10 mn, nous voici au village.

 

On boit un coup et on mange une glace, en attendant d'avoir des nouvelles de Franck, et puis on rentre. Ca aura été un BREF séjour aux Saintes, bref mais intense ;)

Et avec du recul, on s'est dit qu'heureusement que cette mésaventure n'est pas arrivée à Pierre ou Eléa...

Publié dans En vacances

Commenter cet article

villas 02/08/2015 00:00

Les Saintes!!! le petit paradis de Guadeloupe. C'est tout petit mais c'est cool. Mouillé dans la baie des saintes c'est tout simplement magique.

Nel 23/12/2013 09:18


Coucou Pascale!



Est ce que tout va bien? On ne te voit plus sur Fb ou sur ton blog?


En attendant, je te souhaites de super fêtes de fin d'année :)


Bisous


Nel


 

Armoni 26/11/2013 02:10


J'imagine le sale moment qu'a dû passer Franck, quelle angoisse ! Mais dans votre malheur vous avez rencontré la "bonne" personne...... (merci Monsieur !)


Et comme le malheur des uns fait le bonheur des autres, les enfants s'en sont donné à coeur joie sur le scooter.  

Poélise 18/11/2013 20:24


Souvenirs, souvenirs... On avait vu les iguanes, pas mal même, mais heureusement pas de méduses !!!

mamidou 18/11/2013 18:46


pauvre Franck, t'as pas de chance toi.


Heureusement, plus de peur que de mal, et la suite a été sympa.

Nel 18/11/2013 11:35


Ah oui quelle journée!! C'est sûr que vous aviez l'air d'avoir chaud, mais la vue en valait la peine, on dirait!!


Et pauvre Franck, ça a dû être flippant au début et douloureux :(


Ils sont sympas les Saintois ^^