Une rentrée en demie teinte

Publié le par Eléa

J'étais ravie à l'idée d'aller à l'école. Je savais déjà que je jouerais à la cuisine et avec les bébés dans le coin chambre.

Le premier jour, je frétillais d'impatience et étais toute fière.
Le deuxième jour, je récitais à ma maman tout ce qu'on n'avait pas le droit de faire :
- Marie elle a dit de pas prendre le pouce
- Il faut s'asseoir les jambes par terre, on n'a pas le droit de mettre les pieds sur les chaises
- Marie a dit qu'il faut dire oui et pas ouais
- Marie veut pas faire de câlins
Dès le lundi suivant, ça a commencé à se corser. Je ne voulais plus aller à l'école, je voulais rester avec ma maman, à la limite je voulais bien retourner à la crêche, je ne voulais pas que ma maman s'en aille, et puis j'ai commencé à pleurer le matin quand on me déposait à l'école, un jour, deux jours, trois jours, puis tous les jours... ou presque ! Et ce depuis maintenant près d'un mois !
Maman a pu discuter un peu avec la maîtresse lors de la réunion de parents d'élèves. Marie dit qu'il n'y a rien de dramatique, d'autant plus que même le coeur gros et les larmes aux yeux je participe et essaie de m'intégrer au groupe du mieux que je peux. Mais elle dit que je suis une enfant très sensible, et que comme tous les enfants (trop) sensibles, les changements de repères sont des moments délicats à gérer pour moi : la séparation du matin, la cantine, et même la récréation où je me mets à pleurer en réclamant ma maman.
Résultat : Marie essaie de me garder au maximum dans la classe, avec quelques copains dans le même cas, de la manière la plus stable possible : je n'ai encore pas fait de sport avec Mathieu ni de danse avec Licia. Mais à partir d'octobre, pleurs ou pas, tout le monde y aura droit. Et ça, je crois que ça va me plaire !

Mes journées d'écolière sont tout de même chargées, avec cantine et garderie, et le soir je suis bien fatiguée, au point parfois de sauter le repas et d'aller me coucher le ventre vide !

Fiou ! Quelle rentrée !

Publié dans Eléa 3 - 4 ans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laurence 02/10/2009 22:42


Bouh, pas marrant tout ça ! C'est vrai que les journées sont sûrement bien longues, avec la garderie. Pauvre petite Elea et pauvre Pascale, plein de courage à la maman pour redonner le sourire à la
petite. J'espère que tout va rentrer doucement dans l'ordre, et que Elea va se faire une bonne copine. C'est vrai qu'avec une copine, tout irait tellement mieux... Pascale, tu peux peut-être
inviter une petite copine de l'école, pour que Elea apprenne à la connaître mieux et craigne moins de retourner à l'école ?


Aurélie 01/10/2009 11:06


Le mois d'octobre est là, j'espère qu'Eléa va aimer ses nouvelles activités et va vite prendre ses marques.
bisous


Juliette 01/10/2009 10:32


Alors Eléa, ça va mieux ? Si je peux rassurer un peu ta maman, autant l'an dernier ça s'était bien passé pour Hector, même si pleurs pdt la 1ère semaine, autant cette année, c'est plus rude
également. Malheureusement, c'est un peu la roulette russe chaque année et finalement, le + dur, c'est pour les parents, qui culpabilisent quoi qu'il se passe.... Sinon Pascale, as-tu pris un RDV
avec l'instit, pas entre 2 portes ou à la fin d'une réunion, mais vraiment 1 h entière, où vous pourrez évoquer le sujet ? Ca peut aussi permettre à Eléa d'exprimer ce qui ne va pas le fait de
savoir que tu vas rencontrer l'instit pour parler d'elle. Courage!


mistinguette 30/09/2009 14:09


pas facile la rentrée... chez nous c'est un peu pareil, ma fille Maxence était impatiente d'aller à l'école, elle aime bcp la classe mais le changement est difficile, elle se met à pleurer pendant
les récrés et réclame "maman"...
mais bon, faut du temps... ça reste quand même un lieu d'épanouissement et j'espère que ta poupette se sentira vite chez elle!


Anne-Laure 29/09/2009 23:58


Bienvenue au club! Chez nous, ça s'est plutôt bien passé l'an dernier, mais c'est plus rude cette année pour plein de raisons. J'espère que peu à peu, ces nouvelles règles de vie, ce nouvel
environnement deviendront familiers et que tu verras partir Eléa le coeur moins gros, car même si ça se passe bien pendant la journée, une spéaration "humide" est toujours lourde à trainer pour une
maman au boulot...


sev 29/09/2009 22:26


Mince la pauvre louloute.... J'imagine aussi le coeur gros de sa maman qui la laisse en pleurant...
De gros bisou à vous 2


Carole 29/09/2009 22:05


Pareil pour Nina l'an passé, première semaine au top puis 3 semaines de pleurs et puis ça a fini par se calmer...
c'est vrai que c'est dur la journée entière, vous pouvez pas prendre une étudiante pour 4h et demie?
ça va s'arranger c'est sûr, chaque enfant a son rythme...


anne86 29/09/2009 21:27


oui, chez nous aussi ce fut dur donc école uniqument le matin et le sourire fut retrouvé...peut être que cest dur de s'organiser sur Paris...ais il faut du tmps pour trouver son équilibre...


Juliette 29/09/2009 20:56


Pauvre petite Eléa, c'est dur ce que raconte ta maman... J'espère que ça va s'arranger. Et aller à l'école seulement le matin sinon ?


Eléa et Faustine 29/09/2009 23:20


Vu qu'elle n'aime pas les changements de repères, je me dis que l'habituer le plus tôt possible à une journée type d'école telle qu'elle va en vivre le reste de
l'année c'est pas plus mal. Et puis les 15 premiers jours elle n'y allait que le matin et elle pleurait quand même... Elle était juste moins fatiguée le soir... Là elle pleure AUSSI le soir
;)


caloue 29/09/2009 17:43


petite minette je comprends tellement ta hantise d'aller à l"école, mais tu vas voir une fois adaptée tu ne voudras plus la quitter.


sophy 29/09/2009 16:46


Pauvre Elea, c'est pas rigolo tout ça. A priori les enfants qui sont dans ce cas, retrouvent le sourire après les vacances de la Toussaint. J'espère que cela va s'arranger car l'école c'est quand
même très chouette (enfin surtout en maternelle!!!) 
Par contre, pas de calin, je trouve ça un peu rude pour des petites sections.


Eléa et Faustine 29/09/2009 23:18


Je les trouve aussi un peu trop stricts quand même... Surtout pour une toute première expérience de l'école. Mais bon une fois qu'elle se sera adaptée aux règles, ça
ira mieux et l'équipe enseignante a l'air vraiment très bien !


Ju la maman de Maëlys 29/09/2009 16:39


Je me doute que ce n'est pas évident... Mais j'espère que tout va aller de mieux en mieux!


la maman des petits monstres 29/09/2009 14:47


Coucou!


Pas évident tous ces changements à gérer pour une petite fille! J'éspère que cela va s'arranger au fur et à mesure. Garde le sourire, malgré tout, Pascale au moins le temps de lui dire au revoir
:)

Bises


Eléa et Faustine 29/09/2009 23:16


J'essaie, j'essaie, mais je pense qu'elle sent que ça me fait quelque chose parce qu'avec son papa qui le vit mieux que moi, elle pleure moins !


Chichipompon 29/09/2009 11:35


Je croise les doigts pour que tout aille mieux rapidement !


Laetitia 29/09/2009 09:15


Eliott aussi a pleuré tous les matins jusqu'à Noel l'an dernier et rebelote cette année où il veut rester avec moi ! c'est pas facile c'est vrai !
bises ;-))


julie and nina 29/09/2009 09:06


pfffffff zut ça me peine de lire ça pour Elea comme pour toi Pascale, je me doute que ça ne doit pas être évident de partir au boulot dans ces conditions...bon hauts les coeurs ça va finir par
passer...et si c'est son papa qui l'accompagne??????


Eléa et Faustine 29/09/2009 23:15


Quand c'est son papa qui l'accompagne elle pleure moins ! Pourtant j'essaie de ne rien montrer et d'avoir l'air zen mais elle doit sentir que ça me stresse ces matins
où je redoute de la laisser en pleurs


Jess Maman d'Emma 29/09/2009 08:49


Hé oui c pas évident la première année, t'inquiètes ça va passer, tu vas vite prendre tes repères ! Biz


sarah 29/09/2009 07:46


l'école c'est durdur mais le jour où on se trouve une bonne copine on oublie vite les petits chagrins...courage Eléa on est tous avec toi.


Nanie 29/09/2009 07:30



Ce n'est pas tous les jours facile de grandir. Sûr que le contraste doit être énorme avec la crèche et si en plus on n'a le droit ni au pouce ni aux câlins... Mais Elea va certainement finir
par y trouver son compte et retrouver le sourire. Courage !



caro en corse 29/09/2009 07:24


la pauvre... c'est dur quand même le rythme à suivre pour de petits bouchons comme eux !
etpour les pleurs... ah que je te rassre, thibault me fait sa crise tous les matins et tous les après-midi quand je lui dis qu'on va à l'école... il hurle en disant qu'il veut être avec
mamaaaaaaan... (alors que quand je vais le chercher, il me dit qu'il s'est éclaté avec ses copains)
mais moi je le connais, c'est pour rester à la maison et jouer dans sa chambre avec ses voitures, tout seul et libre de faire ce qu'il veut !
si ça se trouve, pour Eléa, il y a aussi de ça : l'école et ses contraintes, c'est pas évident à supporter... mais ça va aller petit à petit, la maitresse va faire ce qu'il faut !!!
allez Eléa, allez Eléa !


Eléa et Faustine 29/09/2009 23:14


Oui, je me demande aussi si pour Eléa ce ne sont pas en partie les contraintes qui font qu'elle ne veut pas aller à l'école. A la crèche elle faisait ce qu'elle
voulait et menait tout le monde par le bout du nez... A l'école il y a plein de règles à respecter...


Magoo 29/09/2009 06:49


Oh, pauvre louloutte, c'est triste de lire ça, maman doit en avoir gros sur le coeur de te voir tout chagrin... Allez, on espère que ça va aller mieux et que finalement l'école te plaira.
Bisous! 


Sab 29/09/2009 00:54


Tite minette , oui ! la vie d'écolière n'est pas simple et très très chargée la première année en nouveautées , il y a des enfants sensibles et d'autres pas c'est étrange ...
des journées bien fatiguantes quanden plus il y a la garderie !
ton petit copain blogopotes "Tom" lui s'endort déjà à la cantine , il ne pleure pas du tout mais s'isole dans la classe et fait comme çà il n'avait pas de langue , si bien que sa maîtresse m'a
demandé si il savait parler gloups ....

Alors tout ces petits changements pour vous sont difficile mais nous maman on a confiance , dès la toussaint l'école çà sera in the pocket heu enfin on espère hein ..

courage Eléa !!!!