La petite grande fille

Publié le par Eléa

Non, tout n'est pas tout beau tout rose dans ma vie de petite grande fille. Il est temps pour moi de vous parler de mes difficultés.

Oh, sur le plan apprentissage, autonomie, tout va bien ! Tout va même très bien ! Je suis participative, enjouée, autonome, j'apprends vite, je sais respecter des consignes, attendre mon tour, je m'habille toute seule, vais faire pipi toute seule dans les toilettes des grands, me brosse les dents toute seule, me lave les mains toute seule, et en plus de tout ça je râle si on veut faire les choses à ma place !


Mais voilà, affectivement, je suis fragile. Depuis la naissance de ma petite soeur, et surtout depuis qu'elle est tout le temps malade, et que je sens mes parents préoccupés, voire angoissés par sa santé et moins disponibles, attentifs et patients envers moi. Après l'agressivité des premiers temps où j'en voulais à la terre entière de m'avoir donné une petite soeur, qui plus est malade, et qui en plus se permettait d'inquiéter MES parents chéris à MOI, je suis vite devenue demandeuse à outrance d'attentions et de câlins, un peu en retrait à la crèche, serrant fort mon doudou contre moi et suçant mon pouce. Les dames de la crèche ont bien remarqué que j'ai adopté un comportement protecteur vis à vis de mes parents, ce qui est un peu lourd pour mes frêles épaules de 2 ans 3/4. C'est que je les sens inquiets, mes parents, et je voudrais bien les aider à porter ce poids. Mais c'est dur, et pesant, et je pleure beaucoup, et je réclame beaucoup de câlins, et je voudrais bien qu'on ramène Faustine à l'usine des bébés. Moi j'étais bien toute seule avec mes parents !


Papa et maman ont eu un entretien avec la directrice de la crèche. C'est la période de synthèse pour chaque enfant, et la semaine dernière c'était au tour de mes parents de prendre connaissance de ma synthèse, et d'échanger avec ma référente et la directrice à mon sujet. Ils sont un peu tombés des nues quand ils ont su qu'à la crèche je dis que "maman est triste" et "papa est fatigué".
Elles ont bien remarqué la rupture dans mon comportement entre l'an dernier, lors de la naissance de Faustine, où je l'acceptais plutôt bien, était équilibrée, ne parlait pas trop de cette petite soeur parce que quand même, elle envahissait mon territoire, mais étais bien structurée dans mon comportement... Et mon retour des grandes vacances, la période où Faustine a commencé à enchaîner les maladies : coqueluche, pneumocoque, bronchiolite, bronchite, et j'en passe, la liste est trop longue... Ca a été un dur hiver psychologiquement pour moi, et j'ai du mal à relever la tête. J'ai du mal à me repositionner dans la famille, j'ai du mal à retrouver ma place, à trouver ma place de grande, et j'ai du ressentiment envers Faustine, parce qu'elle a mis des angoisses dans le coeur de mon papa et ma maman. Je suis jalouse, souvent agressive envers elle, et fragile, ultra sensible au bien-être de mes parents.


Et dans 6 mois c'est l'entrée à l'école maternelle, alors il faut se serrer les coudes et m'aider à relever la tête d'ici là. Alors un plan Orsec a été mis en place pour me faire retrouver ma place :
- ménager des moments seule avec papa ou maman, où on PART faire une activité extérieure sans Faustine. Ca peut être simplement aller acheter le pain. Et puis comme je suis une grande fille, c'est moi qui pourrais donner la pièce à la boulangère.
- Ca peut être aller au square 1h avec un de mes deux parents, juste en tête à tête.
- Ca peut être, une fois par semaine, manger seule avec mes parents (actuellement Faustine et moi mangeons avant, allons nous coucher et après seulement papa et maman se mettent à table)
- Ca peut être veiller tous les soirs un petit peu plus que Faustine, parce que je suis la grande
- Ca peut être partir en vacances toute seule, comme une grande (ça c'est prévu fin juillet, je vais aller passer une semaine chez papinou et tatimi, qui vont me gâter à outrance, ça va faire du bien à mon petit coeur meurtri.
- Mais tout ça ne peut marcher que si papa et maman retrouvent leur sérénité, car je suis une éponge et ressens toutes leurs émotions, toutes leurs angoisses en plein coeur, et ça me rend malheureuse. Si papa arrive à dédramatiser et prendre du recul, pour maman c'est plus dur. A chaque fois que le couperet tombe, que Faustine a ENCORE attrappé quelque chose, maman se décourage, se révolte, et a du mal à évacuer le stress, jusqu'à sa guérison, qui malheureusement ne dure jamais bien longtemps.


Alors je vais croiser les doigts pour que Faustine guérisse pour de bon, pour que papa et maman enferment leurs angoisses dans une toute petite boite, pour que l'ambiance familiale retrouve sa légèreté, pour que papa et maman consacrent moins de temps aux soins médicaux prodigués à Faustine (les médicaments, le mouchage de nez, les 10 mn matin et soir d'inhalateur, la kiné respiratoire, la pédiatre...) et plus de temps à jouer avec moi, et papa et maman espèrent de tout leur coeur que je vais retrouver mon équilibre et apprendre à apprécier les avantages liés à ma place de grande fille dans la famille...


Pour finir sur une note positive, voici mon premier bonhomme tétard

Et mon premier soleil ! (le E et le bas sont de maman, le haut et la droite sont de moi) !

Publié dans Eléa 2 - 3 ans

Commenter cet article

Marie 03/04/2009 23:27

C'est difficile d'être l'ainé parfois ! Alors les 8 mains croisent tous leurs doigts pour que Faustine retrouve une santé de fer et qu'Eléa aille mieux dans son petit coeur de grande !!!Plein de bisous

caro en corse en rage contre France Telecom 23/03/2009 09:38

ahlàlà et non ce n'est jamais tout rose ! chez nous aussi ça a été dur pour thibault : déménagement+ école + petit frère en même temps... et après l'hiopital, les absecnces de papa qui travaille tout le temps...un petit bonhomme parfois en retrait à l'école et infernal à la maison... et puis finalement... la vie avance et il avance aussi, à force d'amour et de calins et de tendresse et de temps passé avec lui...courage, vous tenez le bon bout ! et n'oublie pas que les enfants s'adaptenttellement plus facilement que nous...1000 bisous

Lo 19/03/2009 14:37

c'est vrai que c'est dur d'être l'ainée :(  si ça peut tous vous rassurer, c'est dur même avec un petite soeur pas trop malade... ;)  aller courage, moi non plus je ne me fais pas de soucis pour la maternelle :)

2L 16/03/2009 12:12

bon, c'est un programme bien vu, et assez simple en fait ! les 3/4 des parents ayant un bb - même pas malades - vivent le même abandon temporaire du 1er (enfin, vu de sa fenêtre, à lui, le 1er...) ahlàlà...vivement l'été tiens !j'adore les 1ers dessins...il est parfait ce bonhomme patate ç! il a tous les morceaux et aux bons endroits !

caloue 15/03/2009 22:58

ben courage ma puce, tout va vite rentrer dans l'ordre et tu verras la place de grande soeur est superbe. Papa et Maman ne vous découragez pas l'hiver est fini.

Anne-Laure 15/03/2009 22:01

Les choses sont ce qu'elles sont, et vous ne pouvez bien évidemment pas ne pas vous inquiéter pour Faustine, ni accepter tout cela avec le sourire... Mais c'est super pour Eléa de trouver des moyens pour qu'elle retrouve sa pêche d'enfer et sa positive attitude! Cela dit, si cela peut te rassure Pascale, chez nous aussi l'arrivée de Paul a eu des conséquences sur le comportement de Madeleine (toujours énormément de soucis avec la propreté et la communication à ce sujet... et un gros blocage au niveau du graphisme) mais chez une amie, ce sont pour l'ainée des terreurs nocturnes et des crises très violentes en journée... bref, quel que soit l'état d'esprit des parents, il y a des conséquences sur l'ainée... Bisoux et à très bientôt

Ju la maman de Maëlys 15/03/2009 09:33

Super les dessins!! C'est quand même pas mal du tout! POur tout ces problèmes, je comprend... C'est une petite puce très sensible, on a la même à la maison... Plein de courage, et je sais qu'avec vous derrière elle et votre plan ORSEC, tout va rentrer dans l'ordre!!

laure 15/03/2009 00:03

Bon courage à tous les 4! Une bises à Eléa et des voeux de bon rétablissement pur Faustine. De mon coté, j'attends encore un peu pour le petit frère parce que ça n a pas l air facile du tout pour l'ainé.Des bises!

Sophy et sa miss cocci 14/03/2009 22:10

Tout d'abord, je serre très fort Elea, pour l'aider à surmonter cette étape. C'est vrai que du haut de ses deux ans, c'est un peu lourd. Les enfants nous observent tellement, même quand on a l'impression qu'ils sont dans leur monde à eux. Je suis sure que tout va rentrer dans l'ordre, le principal c'est de s'en être rendu compte et de lui ménager des plages pour elle. Et arrêtez de culpabiliser (oui je sais c'est plus facile à dire qu'à faire!) vous êtes des parents EXTRAS.

Sophie et ses p'tits mecs ;-) 14/03/2009 17:45

Et nous, nous allons essayer de vous envoyer par blog interposé, des wagons guerisseur pour que Faustine ne soit plus malade (enfin, juste ce qu'il faut, pas plus !), des chariots de bonne humeur, des valises de sérénité et des malles d tout ce dont vous avez besoin pour croquer la vie à pleine dents et rester zen... Nous pensons bien à vous... Courage... Tout va rentrer dans l'ordre... Gros bisous ensoleillés...

July et Eryn en vacances 14/03/2009 15:38

Tu as fais un très beau bonhomme dis donc, tu peux être très fière de toi.

théâtre du cartable 14/03/2009 13:52

Bonjour,Je vous présente un blog d'enfants (7 à 12 ans) . Ils montent une pièce de théâtre pour la fête de leur école. Je vous demande de bien vouloir aller faire un tour sur leur blog, laisser un commentaire pour les encourager. Par avance, je vous en remercie

laé 13/03/2009 20:13

j'adore tes dessins ! de vrais chefs d'oeuvres !bises

Chichipompon 13/03/2009 13:49

En effet ce n'est pas toujours évident de savoir ce qu'ils les perturbent et de trouver la bonne solution. On vit des choses semblables en ce moment avec mon grand et l'arrivée de sa ptite soeur et parfois j'ai un peu l'impression d'être perdue face à ses sentiments mais je pense qu'il leur faut du temps pour tous ces changements et de l'amour. Bon courage et j'espère que tout va s'arranger pour vous et tes puces

golda 13/03/2009 13:37

Je ne suis pas étonnée, mais plutôt atristée, il est difficile de voir que son autre enfant souffre aussi à sa façon de la situation. Il est aussi humain d'être plus présent par la force des choses pour l'enfant qui est malade, mais cela améne automatiquement des dommages co-latéraux, pour le grand frère ou grande soeur.ET puis la grande soeur n'est pas encore si grande que ça, c'est difficile pour elle. Le plan orsec est une excellente chose, c'est ce que nous faisons, Yoan n'est pas couché en même temps que ça soeur, il est le grand, il reste donc 1/2h de plus avec nous.Pour le repas c'est toujours tous les 4, c'est si important pour l'union de la famille, pour que personne ne se sente lésé. Avec le papa nous prenons du temps pour nous après, une fois que les enfants sont au lit, ça revient pareil que toi, à part qu'on mange tous ensemble.Les enfants sont surprenants et ont a tendance à oublier que lorsque nous souffrons, ils souffrent aussi.J'espère que tout ira mieux pour ta grand pas si grande.

SabineL 13/03/2009 13:34

Ce n'est pas facile d'être une petite fille et la grande soeur d'une enfant malade... Courage Elea ! Et courage à ses parents aussi !

Sophie et Anna 13/03/2009 13:32

Oh ben je ne savais pas que ça pouvait se passer comme ça! Courager ma puce tout va rentrer dans l'ordre. Gros bisous!

faustine 13/03/2009 12:49

Allez courage ptite puce!!! C'est vrai que çà ne doit pas être drôle tous les jours... En tout cas, elle fait des beaux dessins quand même!Plein de brindilles d'espoir pour toute la famille!

Sophie et Victor 13/03/2009 10:31

Humm pas évident de trouver sa place... Vous avez raison de faire attention à ce que ressent votre ainé... ça peut vraiment être trés dur pour elle!Je sais de quoi je parle parce que je suis l'ainé d'une soeur qui a été malade (assez gravement) depuis sa naissance. J'ai beaucoup souffert de toute l'attention qu'on lui portait, trés justement d'ailleurs! Mais lorsque l'on est petit; ce n'est pas facile de comprendre et de supporter que ses parents soient accaparés et inquiets, pour cette autre enfant.. La jalousie, la peine, le sentiment d'abandon, la peur d'être moins aimé... C'est ce que j'ai ressenti pendant des années lorsque ma soeur était hospitalisée...Alors bravo à vous d'avoir remarqué que votre fille souffrait elle aussi de cette période difficile. Du temps rien que pour elle et la communication sont effectivement les meilleurs moyens de lui rendre le sourire!!!!Bon courage à vous, pas facile tous les jours d'être parents!!!! Le printemps arrive, et la fin des microbes avec je l'espère pour vous!!!BisesHummm j'ai écrit un roman là.... 

Jess Mana d'EmmaJessJess Maman d'Emma 13/03/2009 08:57

Allez courage ma petite Eléa bientôt tout va rentrer dans l'ordre ! C vrai c pas facile mais tu es grande et forte ! Bisous.

Carole 12/03/2009 23:53

Le premier bonhomme quelle émotion...!Et oui nos enfants sont des éponges et on n'imagine pas parfois à quel point ils se font du souci pour nous... Nina est toujours attentive et me demande "pourquoi t'es triste?" ou autre émotion et je me rends compte que justement je ne me rends pas compte que parfois je devrais essayer de modérer mes réactions... Mais ce n'est pas si facile surtout quand il y a une autre puce qui réclame encore plus d'attentions, ce n'est pas de chance que la naissance de la deuxième ait coïncidé avec toutes ces maladies...Je suis d'accord avec Juliette, la culpabilité est déjà énorme sans que quelqu'un vienne en rajouter une couche mais si ça a déclenché un super plan Orsec c'est plutôt positif... D'ailleurs il est très bien ce plan et je suis sûre qu'il va porter ses fruits... et qu'Eléa va vite reprendre du poil de la bête!Et j'espère aussi Pascale que les mots de Laurence ont réussi un tout ptit peu à te rendre espoir pour la suite... Et si tu as envie de faire une activité avec Eléa un week end, on est partantes, ciné, atelier, spectacle...Bises

clarisse 12/03/2009 22:52

Oh bah je sais pas pourquoi mais cet article m'émeut beaucoup... Certainement parce que je suis maman aussi de deux poussinettes, et que je sais combien c'est difficile de porter autant d'attention à l'une qu'à l'autre. Adèle est en effet très douce avec sa soeur, il n'y a pas de soucis là dessus, mais je vois bien son petit regard rempli à la fois d'envie, d'un peu de tristesse et de jalousie lorsque je m'occupe de sa petite soeur. ALors moi aussi je vais essayer de faire plus de choses en tête à tête avec ma "grande".Quant à toi ma jolie Eléa, ton comportement, même s'il est un peu maladroit est bien le signe d'une très grande sensibilité. C'est pas facile en effet d'être la grande soeur... surtout d'une petite fille qui n'a pas de chance avec sa santé et monopolise beaucoup tes parents.... Mais tu es un amour de petite puce !Gros bisous les filles, et toi petite Faustine, je te souhaite d'aller mieux, ousttt ces mechants microbes et cie !

Juliette 12/03/2009 21:59

Gros bécots petite Eléa ! Je ne me fais aucun souci pour ton entrée en maternelle en tout cas, surtout quand je vois tes dessins !Gros câlin virtuel à tes parents, parce que je trouve, quitte à être politiquement incorrecte, qu'on les culpabilise beaucoup, alors qu'ils font ce qu'ils peuvent avec les moyens du bord ;o) et que culpabiliser les parents de jeunes enfants n'est pas le meilleur moyen de favoriser la sérénité... Et quand en plus, on est un professionnel de la petite enfance ou un instit, tout ce que l'on dit aux parents a un poids particulièrement fort, alors franchement oui, un peu d'empathie messieurs-dames (ça doit se voir que je les ai dans le nez en ce moment hihi)Courage les zamis et au plaisir de vous rencontrer un de ces jours !

France 12/03/2009 21:28

Pauvre Eléa qui porte sur ses épaules bien plus qu'une petite fille de 2 ans 3/4 ne devrait en supporter.Le plan Orsec a l'air très bien. Espérons que le printemps ramène de la légèreté chez vous et que chacun retrouve sa sérénité.Bon courage à tous et quand même, félicitations à Eléa pour ses beaux dessins (il ne manque que la couleur ;-) ).

Lily qui se repose 12/03/2009 20:47

Içi aussi on a eu la meme chose !!!!! du coup on a aussi un peu modifier notre comportement .... tout comme toi on laisse Crystal veiller un peu plus tard que sa soeur (au max 1/2h) je lui reserve des moments rien qu'avec moi en cuisine car elle adore m'aider et on lui donne des responsabilitées comme aider a mettre la table qui lui donne une impression de grande vis a vis de sa soeur et mamy vient la chercher samedi pour une journée rien qu'avec elle !!!! Bisous et merçi de ton ptit mot ....

Marianne 12/03/2009 19:42

ooooohn poussinette! Si tu veux te faire gater, tu peux aussi venir ici toute seule t'amuser avec Clémentine! Et quand tes parents viendront, tu pourrais aller manger une crêpe toute seule avec eux, on garderait Faustine. On comprend bien ce qu'il se passe dans ta petite tête, dans ton coeur, et aussi dans la tête de tes parents, un période pas évidente en somme. Bon courage à vous mais vous êtes une super famille, vous allez dépasser ça et le laisser loin derrière. Gros bisous spécialement pour TOI Eléa !